Participer

réaliser sa vidéo

Pour cette vidéo de présentation, l’enjeu est important : vous avez 3 minutes maximum pour convaincre le jury de vous sélectionner pour la finale !

Vous êtes entièrement libre sur le fond et la forme de votre vidéo, à condition de répondre à ces trois demandes, peu importe l’ordre dans lequel vous les présentez :

Fleche g d
  • Présentez-vous et votre équipe brièvement

  • Présentez votre projet : son nom, ses objectifs, et les démarches, recherches et réalisations que vous avez suivies, effectuées ou que vous souhaitez entreprendre.

  • Dites-nous en quoi ce projet est innovant et pourquoi nous devrions vous sélectionner.

Pour nous faire adhérer à votre projet innovant, rêvez et faites-nous rêver… Pour être sélectionné, pensez à être original, créatif, méthodique et professionnel !
Quelque soit l’avancé de votre projet, vous pouvez participer à INNO’ CUP JUNIOR à condition de détailler ce que vous souhaitez mener, expérimenter, entreprendre pour aboutir à vos fins.

Quelques conseils pour votre vidéo :

La qualité de l’image

Pas besoin d’une vidéo HD pour participer !
Si vous n’avez pas de caméra ou webcam chez vous pour vous filmer, vous pouvez alors utiliser la caméra d’un téléphone portable.

Privilégiez tout de même l’outil à votre disposition (dont vous êtes propriétaire ou appartenant à votre entourage) fournissant la meilleure qualité d’image possible.
Par exemple, si vous avez la possibilité d’emprunter un iPhone ou Samsung Galaxy dans votre entourage, la qualité sera bien supérieure à n’importe quel Smartphone.

le cadrage

Évitez de filmer vos pieds !
N’hésitez pas à faire des tests vidéo avant de réaliser la vidéo finale.

Vous pouvez également vous faire aider d’une tierce personne pour devenir cameraman le temps de votre vidéo.

Veillez à bien cadrer votre espace d’intervention pour que vous et vos coéquipiers soyez dans le cadrage, ou que vos différentes démonstrations ou prototypes puissent entièrement figurer dans la vidéo.

Resserrez le cadrage pour qu’il soit intéressant (pas besoin de filmer le chat qui dort à côté sur le canapé) et ne filmez pas de trop loin ni de trop près pour que le jury puisse tout apercevoir (sans avoir besoin de sortir une loupe ou des jumelles).

Pensez à bien caler la caméra (sur un trépied dédié ou sur une table par exemple) pour ne pas trop bouger l’objectif et donner le mal de mer à vos spectateurs !

Bien ajuster le zoom et la mise au point de la caméra, car si tout est flou, il faudra tout recommencer…

l’éclairage

Si c’est trop noir, on risque de ne plus rien apercevoir !

Pensez à bien choisir votre source d’éclairage (naturel ou artificiel), votre heure (en journée ou en soirée), votre jour (ensoleillé ou pluvieux), et votre lieu de tournage (en extérieur ou en intérieur), et de réajuster comme il se doit l’éclairage en fonction de ces paramètres afin que la vidéo ne soit pas surexposée (avec trop de lumière, tout sera très clair voir tout blanc) ou au contraire que la vidéo soit sous-exposée (pas assez de lumière, tout sera très sombre voir tout noir) !

Pensez à faire des tests vidéo pour l’éclairage.

le son

Pour pouvoir vous écouter, il faut pouvoir vous entendre !
Essayez, dans la mesure du possible, de filmer avec une camera vidéo pour avoir un micro de bonne qualité de son intégré, ou de rajouter un micro (par exemple un kit main libre de portable ou casque avec micro intégré) à votre appareil vidéo afin d’obtenir la meilleure qualité de son possible.

N’hésitez pas à faire des tests audio avant la prise de son final.

Vous pouvez également dissocier la prise de son de la prise vidéo, mais cela vous demandera de réaliser un montage vidéo par la suite (avec des logiciels adéquats) qui risque de vous prendre plus de temps.

Pensez à votre lieu de tournage et son environnement sonore : évitez les espaces trop bruyants ou avec des fonds sonores trop présents (extérieurs avec le chant des oiseaux, le bruit d’une route, de la ville…). Isolez-vous un minimum pour éviter tous les sons qui pourraient venir parasiter votre prise de son (musiques, personnes qui parlent derrière vous).

Pensez avant tout à votre propre volume de voix : pour les timides, n’hésitez pas à pousser un peu la voix, pour qu’elle ne soit ni trop forte, ni trop douce, ni trop stridente, qu’elle soit correctement audible par tous. Pensez à bien articuler vos mots, à ne pas aller trop vite dans vos phrases et explications, à prendre le temps de respirer et de faire respirer votre présentation, même si le temps presse. Il vaut mieux être plus concis, précis et en dire moins, plutôt que de vous répéter, détériorer ou expédier vos propos. Vous pouvez aussi vous entrainer devant une personne extérieure qui pourrait être de bons conseils.

la mise en scène

Pas besoin de faire du zèle, il faut aller à l’essentiel !

Réfléchissez bien à votre lieu de tournage : cela peut être plus attrayant de filmer, dans la mesure du possible, dans un lieu en lien avec votre projet.

Pensez à l’arrière plan de votre cadrage : essayez d’éviter les objets qui viennent parasiter votre vidéo au détriment de vos contenus (ex. : posters, jeux, livres…). Privilégiez des fonds sobres et épurés, comme un mur blanc (qui a l’avantage de renvoyer la lumière).

Sans chercher à réaliser une mise en scène millimétrée, il faut préparer et travailler le déroulé de la vidéo. Pour optimiser chaque seconde de la vidéo, les contenus, démonstrations, apparitions, prises de parole et transitions doivent êtres réfléchis, voir rédigés ou storybordés (dessiner le scénario). N’hésitez pas à vous entrainer plusieurs fois.

Pensez à travailler la répartition de la parole entre les coéquipiers de l’équipe.

La vidéo peut soit être réalisée d’une seule prise pour éviter tout montage vidéo, soit être réalisée en plusieurs scènes qui seront ensuite montées/assemblées grâce à des logiciels spécifiques pour former la vidéo finale, ce qui prend bien plus de temps.

Vous êtes libre de choisir le format de cadrage et le parti pris vidéo que vous souhaitez, comme de ne pas apparaître ou d’apparaître que partiellement dans la vidéo, ou de réaliser une animation (filtres, transitions, titrages, stop motion ou animation d’image par image, motion design, dessins animés…) dans la mesure où vous répondez bien aux trois points énumérés ci-dessus (se présenter et présenter l’équipe / présenter son projet / expliquer en quoi son projet est innovant et pourquoi il faut vous sélectionner), en seulement 3 minutes.

Les ressources utilisées

Soyez vigilant concernant les droits d’auteur de vos ressources !

notamment pour les musiques, images, photographies, extraits littéraires ou de films, citations, tableaux… que vous utilisez pour votre projet. Privilégiez des supports libres de droit et n’oubliez pas de mentionner les auteurs et les sources (d’où ils proviennent), dans un générique par exemple, à la fin de la vidéo.

le format de la vidéo

Tous les formats sont acceptés
A condition que ce soit bien un format vidéo incluant également la plage audio (nous n’acceptons pas les fichiers vidéo dissociés de leur fichier son). Exemples de formats vidéo : .avi / .wmv / .mov / .mkv / .mka / .mks / .mpeg4 / .avc / .flv / .rmvb

Dans votre vidéo de présentation, TOUT doit être visible, audible, explicite, limpide facilement et rapidement par tous en 3 minutes top chrono ! Apprenez à optimiser votre temps : vous avez 180 secondes pour nous épater et nous convaincre de vous choisir pour la grande finale !


Inno’ Cup Jr est organisé par :
Logo casemate
En partenariat avec :

  • Partenaires logo ambassade usa sm
  • Partenaires logo enedis sm
  • Partenaires logo xerox sm
  • Partenaires logo ceagiant sm
  • Partenaires logo phosphore sm

  • Une opération initiée dans le cadre du
    programme INMEDIATS,
  • Sous le haut patronage du
    Ministère de l'Education Nationale,
    de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche